Accueil

Lapin Nain

 

Accueil Lapin
Conseils
Reproduction
Comportement
Races
Informations Générales
Galerie Photo
Annuaire du Net
Annuaire Eleveurs
Calendrier Expo
Annonces Gratuites
Livres Bibliothèque
Maladies Santé
Accès par Espèce
Boutique des Lapins

 

 
lapin nain
 

Les conseils du
Dr Mary
!

 

Mon premier lapin...
Est-il vraiment un lapin "nain"?
Comment le choisir?
Un lapin à la maison...
Puis-je lui donner de la salade?
Mon lapin mange ses crottes ?
Ma première visite chez le vétérinaire
Et les autres animaux...

 

Mon premier lapin...
Qu’il est difficile de résister à ce petit nez plein de malice... mais attention, ce n’est pas une peluche, bien au contraire.
Le lapin a souvent un caractère très affirmé. Il n’est pas évident de savoir ce qui peut lui passer par la tête. A un instant il peut être calme et reposant, mais à un autre il peut “exploser”, s’agitant et sautant partout. Sans être agressif, il peut quand même être suffisamment brusque pour griffer un enfant en lui sautant des bras. Il reste délicat à la manipulation et tel un chat, c’est souvent lui qui décide quand vient le câlin.
C’est pour cela, autant pour lui que pour son petit propriétaire, que nous ne le recommandons pas pour des enfants de moins de 8 ans.
Pour mieux le comprendre, rendez-vous sur la page “Comportement”.

Mon lapin est-il vraiment un lapin "nain"?
Il n’y a pas de réponse toute faite. En réalité, cela dépend de la race de départ.
Les lapins nains dits “de couleur” ne doivent pas dépasser 1 kg 800 avec une moyenne de 1 kg 250.
Par contre, les lapins issus de lapins béliers ou de lapins angora (et croisés) sont considérés comme nains s’ils n’excèdent pas 2 kg 200 (avec une moyenne située vers 1 kg 700).
Les races naines reconnues et standardisées par la Fédération Française de Cuniculture sont l’Hermine/Polonais, le Nain de couleur, le Bélier nain, l’Angora nain, le Rex nain et le Nain satin.
Les lapins toys (ou mini-nains) sont des lapins encore plus petits, issus de nos nains de couleurs, dont le poids à l’âge adulte ne doit pas dépasser 800 g (mais ce sont des animaux très fragiles)!
Les lapins “de race” sont vendus tatoués et vaccinés.


Comment le choisir?
C’est d’abord un coup de cœur mais il faut faire attention à certains points pour être sûr (sans garantie toutefois) que vous allez acquérir un animal en bonne santé.
Regardez la cage et cherchez d’éventuels signes de diarrhées. Le lapin doit avoir les “fesses” propres.
Son bout de nez et le tour de ses yeux ne doivent pas couler et vous ne voyez pas de croûtes. Observez le un instant et regardez s’il n’éternue pas.
Le pelage doit être doux et soyeux, sans croûte ni de dépilation.

Un animal gai et plein d’entrain est souvent un animal en pleine forme. Mais restez vigilants et surtout, consultez rapidement après votre achat votre vétérinaire afin que votre nouveau compagnon bénéficie des meilleurs conseils.

Lors de l’achat, on a tendance à s’imaginer avec plusieurs animaux dans une bonne entente. Mais attention. Dans la nature, “lapin” s’écrit au singulier. Les rencontres ne se font que pendant la période de reproduction. En dehors, c’est un animal solitaire et territorial. Même une entente parfaite entre deux frères ou deux sœurs peut dégénérer une fois arrivé à l’âge adulte. Il est d’autant plus inconcevable d’imposer de la compagnie à un lapin qui vit depuis plusieurs années seul dans une maison.


Un lapin à la maison...
Lâcher le lapin en liberté totale dans une maison ou un appartement peut être dangereux. Même s’il n’est pas un rongeur, votre compagnon n’en reste pas moins un croqueur de fils et un grignoteur de table. Il vaut mieux donc le lâcher sous surveillance. Ceci dit, certains parmi nous ont sans doute la chance d’être tombé sur la perle rare qui ne fait aucun dégât... et quel bonheur!
Ensuite, la taille de la cage dépend du type d’activité que vous pouvez offrir à votre animal. Par exemple, une cage de 70x44(x38 h) peut très bien convenir à un lapin de 2 kg qui a la possibilité de se dégourdir plusieurs fois par jour en liberté même surveillée.
C’est un animal souvent très propre et qui spontanément choisira un coin de la cage pour faire ses besoins. Les différents petits manuels préconisent de nettoyer la cage deux fois par semaine mais c’est souvent insuffisant pour le confort de votre compagnon. Il peut passer plusieurs minutes, plusieurs fois par jour, pour faire sa toilette, et n’apprécie pas vraiment d’avoir les fesses sales.
Dans une grande cage, on pourra également placer une maison en bois pour qu’il puisse avoir un abri bien à lui. Il faudra penser, si vous désirez avoir de la reproduction, à prévoir un toit amovible. On peut alors observer les petits à loisir sans être obligé de les déranger ou de les déplacer (sans en abuser non plus). Pour plus d’information, rendez-vous à la page “Reproduction”.
La litière idéale est celle qui absorbera le mieux les odeurs en même temps que l’urine. Préférez les copeaux de bois non parfumés ou les litières végétales, faciles à nettoyer. Évitez tout ce qui peut moisir facilement, comme la paille qui peut en plus véhiculer des acariens et autres petits insectes, ainsi que les litières minérales pour chat.
La cage doit être placée dans un endroit exempt de tout courant d’air. La pièce devra être maintenue à une température optimale de 20-23°C. Le lapin apprécie la compagnie. Ne l’isolez pas non plus dans une pièce où il ne verra personne de la journée. Il faut éviter la proximité directe avec une baie vitrée car la température montre très vite et il risque de mourir d’un coup de chaleur.

Suite ->

 

Puis-je lui donner de la salade?
Oui et non. La “verdure” n’est pas interdite mais bien souvent déconseillée par votre vendeur en animalerie. Il est vrai qu’un lapin non familiarisé avec ce type d’alimentation peut rapidement tomber très malade. Il faut donc respecter plusieurs règles:
- donner d’abord de très petites quantités, de plus en plus régulièrement, afin de faire une transition alimentaire régulière et très douce,
- ne donnez jamais des aliments sortant directement du frigo,
- lavez soigneusement tout aliment et distribuez le une fois bien sec,
- retirez tout aliment vert qui ne sera pas consommé dans l’heure suivante,
- évitez la laitue (riche en nitrate) et la frisée (irritante), préférez par exemple la feuille de chêne et l’endive dont il raffole; proposez lui également des fruits comme la pomme.

Mais dans tout repas, il lui faut un aliment à base de monogranulé (en aucun cas de mélange de graines), destiné exclusivement aux lapins nains, en petite quantité (20 à 30g par kilo de lapin) et surtout beaucoup de foin. Le lapin a tendance à trier et ne manger que ce qu’il préfère. De ce fait, il va créer un déséquilibre dans sa ration (ce qui, à terme, peut générer des problèmes dentaires ou de calculs urinaires dans les cas les plus fréquents). Toutes les friandises à base de miel ou autres (et surtout le chocolat) ne sont pas bonnes. Riches en sucres et en mélasse, elles peuvent avoir de graves conséquences sur le bien-être et la santé de votre animal.

Le biberon, accroché à l’extérieur de la cage, doit toujours être plein et permet de garder l’eau propre à l’abri de la poussière et des souillures.

Il faudra aussi lui apporter un complément de sels, minéraux et vitamines. La forme pratique la plus couramment utilisée reste la pierre à lécher. Elles sont en vente dans toutes les animaleries. Choisissez la plus complète et puis faites lui goûter... il y en a toujours une meilleure que les autres.

Le bois dans la cage n’est pas nécessaire au même titre que chez les rongeurs pour s’user les dents (qui sont à croissance continue), le simple fait de s’alimenter contribue à cela, mais ce peut être un bon défouloir pour certains. Les essences à privilégier sont le saule, le noisetier, les branches d’arbres fruitiers non traités, et le tout ne sera donné que parfaitement sec, sans bourgeon ni feuille et préalablement brossé.




Mon lapin mange ses crottes, est-ce normal ??
Oui. C’est ce qu’on appelle la caecotrophie. La lapin fait deux types de crottes:
- les crottes dites dures qui correspondent à l’élimination des “déchets” de l’organisme,
- les crottes dites molles ou caecotrophes qui correspondent à une particularité du transit chez le lapin et qui permet de recycler (entre autre) sa vitamine B.
Ce sont ces dernières qu’il mange. Contrairement aux idées reçues, c’est un phénomène que vous pourrez observer de jour comme de nuit dans un moment de tranquillité et il n’est pas obligatoire que toutes ces crottes molles soient consommées.
Cependant, une trop grande quantité non récupérée est un signe d’alerte et il vaudra mieux consulter un vétérinaire.


Ma première visite chez le vétérinaire
Elle est importante pour plusieurs raisons. D’abord, il vérifiera que votre animal est en bonne santé et vous donnera les conseils adaptés à votre situation (localisation de la cage dans la maison, possibilité de le balader dans un jardin...).
Il pourra vous proposer deux vaccinations importantes pour lui (s’il ne l’est pas déjà), la vaccination contre la myxomatose et la vaccination contre la maladie virale hémorragique (VHD). Ces deux maladies sont mortelles mais on peut les éviter efficacement grâce à la vaccination qui nécessite un rappel tous les 4 (si vous vivez dans un milieu à risque) à 6 mois.
Ce premier contact vous permettra d’en apprendre beaucoup plus sur votre petit compagnon et ainsi bien informé, vous pourrez faire face à de nombreuses situations.

Et les autres animaux...
Autant régler la question de suite, le seul rongeur que votre lapin supportera dans la même cage est le cobaye (et à condition des les prendre très jeunes au départ). C’est celui qui se rapproche le plus de son rythme de vie.
Les exemples de cohabitation entre lapin et carnivore sont nombreux! Avec chien ou chat, tout espoir reste permis mais inutile d’insister avec un furet... question d’odeur.


Lapin Nain, Cochon d'Inde, Hamster, Hamsters nains, Chinchilla, Rat, Souris, Gerbille, Octodon, Ecureuil de corée, Chien de Prairie
@ Contacter les @uteurs/ Annonceurs / Dossier Medias / Bannieres / Autocollants / Stats / Boutique
FaceBook
FaceBook
Copyright: RongeurS.net - reproduction interdite