Accueil

Comportement du Lapin
(2er Partie)

 

Accueil Lapin
Conseils
Reproduction
Comportement
Races
Informations Générales
Galerie Photo
Annuaire du Net
Annuaire Eleveurs
Calendrier Expo
Annonces Gratuites
Livres Bibliothèque
Maladies Santé
Accès par Espèce
Boutique des Lapins

Date de première mise en ligne le 19/sept /01

Les interactions avec les habitants de la maison

Le système de communication est essentiellement tactile. Toilettages et papouilles sont les maîtres mots de la discussion.


Merci à Jaimie Lee et Cléo

Le tout est de comprendre qui est le dominant dans toute la maison. Contrairement à toute attente, que ce soit avec ses propriétaires ou les autres animaux de la maison, c’est le lapin qui prend la place de choix.
Vous avez remarqué que ces caresses préférées se situent entre les deux oreilles et la nuque? Votre chien le lèche précisément à cet endroit là, votre lapin a les oreilles couchées et semble subir la situation plus qu’autre chose? Et bien il a gagné et vous vous êtes fait berner. C’est tout simplement la caresse de choix faite par le dominé sur le dominant pour affirmer sa situation au sein du groupe.
Donc le lapin est le roi chez vous.

Les interactions avec les chiens et les chats sont, soit totalement placides, soit complètement catastrophiques. Lorsque ces animaux arrivent à mettre de côté leurs instincts de prédateur, tout se passe pour le mieux. Et le lapin devient paradoxalement dominant. Si ce n’est pas le cas, il est condamné à passer sa vie en cage au risque de se faire dévorer pour le petit déjeuner.
On peut espérer trouver un bon équilibre si le chien (ou le chat) n’a pas comme premier réflexe, de poursuivre le lapin. Ce dernier va alors naturellement vers lui, histoire de sentir et éventuellement, de marquer ce “nouveau territoire”, toujours à l’aide de son menton.



Certains lapins aiment avoir des contacts plus rapprochés avec leurs propriétaires. Ils apprécient les caresses en longues séances, aiment bien mâchouiller les cheveux (zone qu’ils apprécient particulièrement, parce que sans doute ça leur rappelle plus la fourrure d’un animal).

Les manifestations sonores

Le lapin n’est pas un grand “causant”, contrairement par exemple au cobaye. Son langage n’est pas très étendu et se manifeste dans des situations bien précises.

Certains d’entre vous auront remarqué cette manie étrange qu’ont les lapins mâles non castrés à tourner entre et autour des jambes (quitte à vous faire tomber). Ils émettent alors un son sourd, grave, bourdonnant et plutôt “nasal”. C’est la réplique exacte de la parade amoureuse faite par le mâle en période de rut.
Pour les propriétaires qui ont des lapins que l’on qualifierait de “sale cailloux” et qui n’aiment pas se faire caresser à pleine main, nous pouvons même aller plus loin dans la comparaison. En effet, ces lapins souvent fuyants devant votre main accepteront sans trop de mal de se faire caresser avec votre plante de pied, toujours à cette zone stratégique située entre les oreilles et la nuque. Votre pied est en fait complètement assimilé à un congénère, qui de nouveau confirme son statut de dominé.

Dans un autre registre, un lapin montrant son mécontentement se mettra à grogner, projeté en avant, les oreilles plaquées en arrière, les fesses relevées et la queue tendue à l’horizontale. Placé tel un obus, c’est son dernier avertissement avant de mordre.

Un lapin effrayé et paniqué (mais il faut vraiment une très très grosse peur) se mettra à hurler, un cri très aigu et strident. La première fois que vous entendez ça, vous avez l’impression que vous égorgez un cochon. C’est monstrueux.

Enfin, tout le monde se souvient de Pampan, dans Bambi, frappant le sol comme sur un tam-tam. C’est la sonnette d’alarme, le moyen sonore d’avertir d’un danger, présent ou imminent.
C’est également pour certains lapins plutôt caractériels, un moyen de manifester leur contrariété vis à vis d’un événement qui vient de se produire.

Dans un registre différent, vous avez également tout ce qui est manifestation de la douleur. En tant que proie, son extériorisation est très réduite . Donc quand vous commencez à l’entendre, par des grincements de dents, c’est qu’il a atteint son seuil maximum de tolérance et qu’il souffre vraiment beaucoup.
Les autres signes précurseurs sont une baisse d’appétit et de la consommation d’eau, une répugnance au déplacement (voire une station allongée en permanence lors de douleurs abdominales), une tendance à fuir la lumière, une respiration accélérée (qui signe aussi l’appréhension), et une alternance entre la diarrhée et la constipation.

La toilette

C’est le signe de bonne santé. Il mouille ses pattes avant en se les léchant pour faire le tour des yeux puis chaque oreille. Il finit par le dessus de la queue et les pattes arrières. C’est un délice à regarder de plusieurs minutes chaque jour (sauf quand il se cure les oreilles avec les ongles et qu’il lèche le tout...).

comportement lapin

Pendant ce rituel, il avale pas mal de poils. C’est d’autant plus important en période de mue. Celle-ci est facilement repérable (il suffit de voir augmenter la fréquence du passage de l’aspirateur dans la maison) et a lieu environ 4 fois par an. Il est important de les brosser régulièrement afin de minimiser la quantité absorbée et éviter que des bouchons de poils (trichobézoards) ne se forment et viennent occlure les intestins. Pour les grands “velus”, il existe des médicaments qui facilitent la progression des poils et évitent ces pelotes. Ils sont donnés classiquement pour les chats et sont à utiliser pendant ces périodes. La prescription étant cependant particulière, nous vous demandons de vous adresser à votre vétérinaire afin qu’il vous précise la dose et la fréquence appropriée pour votre animal.

retour
suivante

Lapin Nain, Cochon d'Inde, Hamster, Hamsters nains, Chinchilla, Rat, Souris, Gerbille, Octodon, Ecureuil de corée, Chien de Prairie
@ Contacter les @uteurs/ Annonceurs / Dossier Medias / Bannieres / Autocollants / Stats / Boutique
FaceBook
FaceBook
Copyright: RongeurS.net - reproduction interdite